Texte la pierre de Rosette

Texte la pierre de Rosette

Dans le règne du jeune qui a succédé à son père dans la royauté, Seigneur des diadèmes, très glorieux, lui qui a rendu stable l'Egypte, qui est pieux, envers les dieux, qui triomphe de ses ennemis, qui a rétabli la vie civilisée aux hommes, Seigneur des jubilés, semblable à Hephaistos le Grand, un roi comme Ra, grand roi des contrées supérieures et inférieures, progéniture des Dieux Philopatores, approuvé par Ptah, à qui Ra a donné la victoire, l'image vivante d'Amon, fils de Ra, PTOLÉMÉE, VIVRA A JAMAIS, BIEN-AIMÉ DE PTAH, en l'an IX, quand Aétès fils d'Aétès était prêtre d'Alexandrie, et des Dieux Soters, et des Dieux Adelphes, et des Dieux Evergètes, et des Dieux Philopators et du Dieu Epiphane Euchariste; fille Pyrrha de Philions étant Athlophore de Berenice Evergète, fille Aria de Diogenes étant Kanephoros d'Arsinoe Philadelphos; fille Irene de Ptolémée étant Prêtresse d'Arsinoe Philopator; le quatre du mois des Xandikos, correspondant pour les Égyptiens au 18ème jour de Mekhir.

LE DÉCRET

Etant ci présent assemblés les Grands Prêtres et Prophètes là et ceux qui pénètrent dans le saint des saints pour vêtir les dieux, et les Porteurs d'Eventail et les Scribes Sacrés et tous les autres prêtres des temples de la terre qui sont venus rencontrer le roi à Memphis, pour la fête de l' assomption de PTOLÉMÉE, CELUI QUI EST ETERNELLEMENT, L'AIMÉ DE PTAH, LE DIEU EPIPHANES EUCHARISTE, du pouvoir royal, Tous se sont assemblés dans le temple de Memphis ce jour où il a été déclaré :

Vu que le Roi PTOLEMEE, LE VIVANT ETERNELLEMENT , LE BIEN-AIMÉ DE PTAH, LE DIEU EPIPHANES EUCHARISTE, le fils du Roi Ptolemée et Reine Arsinoé, Dieux Philopators, a prodigué des bienfaits et aux temples et à ceux qui y vivent, ainsi bien qu'à tous ceux qui sont ses sujets, en étant un dieu issu d'un dieu et la déesse aime Horus le fils d'Isis et Osiris qui ont vengé son père Osiris en étant disposé favorablement envers les dieux, a dédié aux revenus des temples de l'argent et du maïs et a entrepris beaucoup de dépenses pour la prospérité de l'Egypte, et le maintien des temples, et a été généreux envers tous sur ses propres ressources; et des revenus et taxes levés en Egypte certains il les a exemptés et en a allégé d'autres afin que ses gens et tous les autres puissent être dans prospérité pendant son règne;

et qu'il a effacé les dettes envers la couronne pour de nombreux égyptiens et pour le reste du royaume;

et pour ceux qui étaient en prison et ceux qui étaient accusés de longue date, il a décidé de lever les charges pesant contre eux;

et aussi qu'il a confirmé que les dieux continueront à jouir des revenus des temples et des allocations annuelles perçues, les deux de maïs et d'argent, également les revenus alloués aux vignes et jardins et autres propriétés qui appartenaient aux dieux sous le règne de son père;

et qu'il a aussi décidé que les prêtres ne devraient plus payer aucun impôt pour l'admission à la prêtrise, tant pour ceux nommés sous le règne de son père, que pour ceux nommés depuis la première année de son propre règne; et il a exempté les membres de la prêtrise du voyage annuel à Alexandrie;

et qu'il a également ordonné qu'il n'y aurait plus aucune réquisition pour la marine; et il a différé les 2/3 de l'impôt sur tissu du lin fin payé par les temples de la couronne; et quel qu'aient été les négligences des temps passés, il les a corrigées comme il se devait, en soulignant tout particulièrement les taxes traditionnelles à payer aux dieux; et également a tout réparti équitablement, comme Thot le grand est grand;

et a décrété que ceux qui reviennent de la guerre, et ceux qui ont été spoliés de leurs biens dans les jours de troubles, devaient, à leur retour être autorisés à occuper leurs vieilles possessions; et aussi qu'il prévoit de débourser de grandes sommes d'argent et de maïs pour envoyer la cavalerie, l'infanterie et la marine à la rencontre de ceux qui tentent d'envahir l'Egypte par mer et par terre, afin que les temples et tous ceux qui exploitent la terre puissent être en sécurité;

et s'étant rendu sur place à Lycopolis dans le nome de Bousirite, qui avait été occupée et fortifiée contre un siège avec une réserve imposante d'armements et autres fournitures, pour constater et dissiper le mécontentement provoqué par des hommes impies ayant perpétré de nombreux dégâts aux temples et à tous les habitants d'Egypte, il l'a entouré de monticules, tranchées et fortifications compliquées; quand le Nil, qui habituellement inonde les plaines, a connu une grande crue dans la huitième année de son règne, il l'a prévenue en endiguant en de nombreux endroits les débouchés des canaux, pour un coût dérisoire, et en confiant la garde de ces lieux à la cavalerie et à l'infanterie, en peu de temps, il prit d'assaut la ville et tua tous les hommes impies, tout comme le firent Thot et Horus, les fils d'Isis et Osiris, autrefois pour subjuguer les rebelles dans le même district; et comme son père l'avait fait avec les rebelles qui avaient dérangé la terre et lésé les temples, il s'est rendu à Memphis pour venger son père et sa propre parenté, et les a punis comme ils le méritaient; profitant de sa venue, il fit exécuter les cérémonies adéquates pour son couronnement ; et aussi qu'il a exempté ce qui était dû à la couronne dans les temples jusqu'à sa huitième année, en ne prélévant même pas une petite quantité de maïs et argent; et aussi l'impôt pour le tissu de lin fin ne fut pas levé par la couronne, et de ceux délivrés, les plusieurs prix pour leur vérification, pour la même période; et il a aussi exempté les temples de l'impôt de la mesure de grain pour chaque mesure de terre sacrée et également le pot de vin pour chaque mesure de terre de vigne;

et aussi qu'il a donné beaucoup de cadeaux à Apis et Mnevis et aux autres animaux sacrés d' Egypte, parce qu'il était beaucoup plus prévenant que ses royaux prédécesseurs; et pour leurs enterrements il a donné ce qui était convenable avec prodigalité et faste, et ce qui a été payé à leurs temples spéciaux l'était régulièrement, avec sacrifices et festivals et autres observations coutumières, et il a maintenu l'honneur des temples d'Egypte d'après les lois; et il a orné le temple d'Apis par un travail riche, en dépensant pour lui sans compter or et argent et pierres précieuses;

et aussi qu'il a consolidé les temples et leurs autels, et a réparé ceux qui le nécessitaient, en ayant à l'esprit d'être un dieu bienfaisant en ce qui touche la religion; et aussi qu'après enquête il a fait construire le plus honorable des temples pendant son règne, comme il se doit;

en récompense de quoi les dieux lui ont donné santé, victoire et pouvoir, et toutes les autres bonnes choses, et lui et ses enfants resteront dans la prostérité pour tous les temps.

AVEC FORTUNE FAVORABLE :

Il a été résolu par les prêtres de tous les temples du pays d'augmenter les dévotions rendues au Roi PTOLEMEE grandement, LE VIVANT ETERNELLEMENT, LE BIEN-AIMÉ DE PTAH, LE DIEU EPIPHANES EUCHARISTE, également ceux de ses parents les Dieux Philopators, et de ses ancêtres, les Grands Euergatai et les Dieux Adelphoi et les Dieux Soteres et mettre dans la place la plus proéminente de chaque temple une image du VIVANT ETERNELLEMENT ROI PTOLEMEE, LE BIEN-AIMÉ DE PTAH, LE DIEU EPIPHANES EUCHARISTE qui sera appelé simplement "PTOLÉMÉE, le défenseur de l'Egypte", à côté de qui se trouvera le dieu principal du temple, en lui donnant le cimeterre de victoire, le tout sera fabriqué selon les us et coutumes égyptiennes; et que les prêtres paieront l'hommage aux images trois fois par jour, et a mis sur eux les vêtements sacrés, et exécute l'autre dévotion habituelle donnée aux autres dieux dans les festivals égyptiens; et établir pour roi PTOLEMEE, LE DIEU EPIPHANES EUCHARISTE, issu du Roi Ptolemée et de la Reine Arsinoe, les Dieux Philopatores, une statue et un temple d'or dans chacun des temples, et le mettre dans la chambre intérieure avec les autres temples; et dans les grands festivals que les temples soient portés en procession, le temple du DIEU EPIPHANES EUCHARISTE sera porté en procession avec eux. Et afin que celui-ci puisse être aisément reconnaissable et pour tout le temps, il sera mis sur le temple dix couronnes royales en or auxquelles sera ajouté un cobra à l'identique de toutes les couronnes ornées d'un cobra des autres temples, dans le centre de la couronne double qu'il portait dans le temple à Memphis lors des cérémonies de son couronnement; et là sera placé sur le rond de la surface carrée au sujet des couronnes, à côté de la couronne susmentionnée, emblèmes huit emblèmes d'or, nombre qui signifie que c'est le temple du roi qui fait manifeste le Pays Supérieur et le Pays Inférieur. Et depuis que c'est le 30e de Mesore que l'anniversaire du roi est célébré, et également les 17e de Paophi jour où il succéda à son père, ils ont retenu ces jours comme des jours de dévotion dans les temples, depuis qu'ils sont sources de grandes bénédictions pour tout; il a été décrété en outre qu'une cérémonie sera donnée dans les temples partout en Egypte ces jours dans chaque mois, accompagnée de sacrifices et libations et toutes les cérémonies coutumières aux autres festivals et offrandes seront donné aux prêtres qui servent dans les temples. Et une cérémonie aura lieu en l'honneur du Roi PTOLEMEE, LE VIVANT ETERNELLEMENT, LE BIEN-AIMÉ DE PTAH, LE DIEU EPIPHANES EUCHARISTE, annuellement dans les temples partout dans la terre les 1er de Thot durant cinq jours, durant lesquels ils porteront des guirlandes et exécuteront des sacrifices et libations et autres sacrements habituels, et les prêtres dans chaque temple seront appelés les prêtres du DIEU EPIPHANES EUCHARISTE en plus des noms des autres dieux qu'ils servent;

et sa prêtrise sera inscrite sur tous les documents officiels et sera gravée sur les bagues qu'ils portent; et les individus privés seront aussi autorisés à garder la cérémonie et installer le temple susmentionné dans leurs maisons; exécuter les célébrations susmentionnées annuellement, afin que tout un chacun puisse savoir que les hommes d'Egypte magnifient et honnorent le DIEU EPIPHANES EUCHARISTE le roi, d'après la loi. Ce décret sera inscrit sur une stèle de pierre dure dans les caractères sacrés et natifs et grecs et sera mis dans chacun des premier, deuxième et troisième temples du rang à côté de l'image du Roi Vivant éternellement.

Traduction de la Pierre de Rosette 

LA PIERRE DE ROSETTE Contrairement aux idées reçues la pierre de Rosette mesure 112,3cm de hauteur, 75 ,7 de largeur et 28,4 d’épaisseur et elle pèse 762 kg.

TRADUCTION DU TEXTE DE LA PIERRE DE ROSETTE

, 9 mois de Xandiros, jour4,c e qui correspond en égyptien au deuxième mois de la saison de l’hiver, jour 18, de Pharaon, l’enfant qui est apparu comme pharaon à la place de son père, maitre des uraeus, dont la force est grande, qui a affermi l’Egypte et qui a fait qu’elle fût parfaite, dont le cœur est bénéfique envers les dieux, qui terrasse son ennemi, qui fait que la vie des hommes soit bonne, maitre des années de jubilé comme Ptah-Tenen, pharaon comme Rê, pharaon des gestions supérieures et des régions inférieures, le fils des Dieux-qui-aiment- leur-père, celui qu’a choisi Ptah, celui à qui Rê a donné la victoire, l’image vivante d’Amon, le fils de Rê, Ptolémée vivant éternellement, aimé de Ptah, le dieu apparaissant, dont la bonté est éclatante, fils de Ptolémée et d’Arsinoé, les Dieux-qui-aiment-leur-père ; 
-Aétos fils est le prêtre d’Alexandre, des Dieux-sauveurs, des Dieux-frères, des Dieux efficients, des Dieux-qui aiment-leur-père et du pharaon Ptolémée, le Dieu-apparaissant dont la bonté est éclatante ; 
- Pyrrha fille Philinos est la prêtresse »porteuse-du-prix-de-la-victoire » de Bérénice l’efficiente ; 
-Aéia fille de Diogènès est al prêtresse « porteuse-de-la-corbeille-d’or » d’Arsinoé, Celle-qui-aime-son-père ; 
Eîrènè fille de Ptolémée est la prêtresse d’Arsinoé, Celle-qui-aime-son-père.

En ce jour, les chefs des prêtres, les serviteurs du dieu, les prêtres qui ont accès à ce qui est pur pour procéder à l’habillage des dieux, les scribes du livre sacré et les scribes de la maison –de-vie ainsi que les autres prêtres venus depuis les temples d’Egypte jusqu’à Menphis pour la fête de l’accession à la fonction suprême du Pharaon Ptolémée à la suite de son père se rassemblèrent dans le temple de Memphis et ordonnèrent :

« Attendu que le Pharaon Ptolémée fils du pharaon Ptolémée et la personne Arsinoé, les Dieux-qui-aiment-leurs-père, accomplit de nombreux bienfaits pour les temples d’Egypte et pour tous ceux qui sont sous son autorité de pharaon : il est, en effet, un dieu fils de dieu et de déesse, à l’égal d’Horus fils d’Isis et d’Osiris, protégeant son père Osiris quelqu’un dont le cœur est bénéfique envers les dieux, quelqu’un qui a déjà donné force argent et beaucoup de grain aux temples d’Egypte ainsi que toutes sortes de bonnes choses pour faire qu’advînt la paix en Egypte et que fussent bien fondés les temples, quelqu’un qui a aussi donné des récompenses à l’armée entière qui est sous sa haute autorité.Taxe et impôt qui avait cours en Egypte, il les a diminués ou supprimés pour faire que l’armée et tous les autres hommes fussent heureux en son temps de pharaon, qui pesait sur les gens d’Egypte et sur tous ceux qui sont sous son autorité de pharaon, il les annula. Les gens qui étaient emprisonnés et ceux contre qui il y avait une vieille accusation, il les relaxa.

Il ordonna que les revenus fonciers des dieux, les sommes d’argent et les quantités de grain que l’on doit verser comme taxe aux temples chaque année et les parts qui reviennent aux dieux pour les vignes, les arbres fruitiers et els autres choses qui leur avaient été attribuées par son père fussent confirmés ; il ordonna également que les prêtres n’acquittassent plus la taxe de prêtrise d’un montant supérieur à ce qui avait été en l’an 1 par devant son père ; il exempta les gens qui sont en fonction dans les temples du voyage par bateau, vers Alexandrie, qu’ils devaient faire chaque année ;Il ordonna de n’enrôler personne de force comme marin ;Il renonça à la taxe des deux tiers sur le lin royal que les temples devaient livrer à la maison de pharaon ; Il ramena à juste mesure toutes choses qui avaient changé depuis longtemps ;Il prit toutes dispositions pour qu’on fît ce qu’il est fondé de faire pour les dieux de manière appropriée et, de la même manière, pour qu’on appliquât la loi aux gens conformément à ce que fait Thot le deux fois grand ;

Il ordonna encore qu’on permît aux rebelles et aux autres personnes entraînées sur le mauvais chemin, celui de la révolte, de rentrer chez eux et de retrouver leurs biens ;

Il prit toutes dispositions pour envoyer l’infanterie, la cavalerie et les navires contre ceux qui viendraient par le littoral et la mer pour attaquer l’Egypte. Il fit de grandes dépenses d’argent et de grain à cet effet pour qu’advînt ainsi la paix dans les temples et chez les gens d’Egypte. Puis il gagna le fort de Chekan qui avait été fortifié par les rebelles avec toutes sortes d’ouvrages et qui contenait de nombreuses armes et toutes sortes d’équipement. Il encercla le fort en question au moyen d’un mur entouré d’un remblai à cause des rebelles qui étaient à l’intérieur, les quels avaient causé de grands dommages à l’Egypte, ayant délaissé le chemin du commandement de Pharaon et celui du commandement des dieux. Il fit obturer les canaux qui amenaient l’eau à ce fort ; les pharaons précédents n’avaient pu faire pareil (il dépensa beaucoup d’argent à cet effet). Il posta l’infanterie et la cavalerie à l’entrée des canaux en question pour les garder et pour qu’ils restassent en bon état, car els flots de l’inondation avaient été forts en l’an 8 – ces canaux conduisent l’eau vers de nombreux terrains et sont très profonds.

Pharaon prit le fort de manière violente en peu de temps ; il s’empara des rebelles qui étaient à l’intérieur et les fit abattre conformément à ce qu’ont fait Rê et Horus fils d’Isis à ceux qui s’étaient révoltés contre eux dans les mêmes lieux auparavant. Les chefs rebelles qui avaient rassemblé une armée pour semer le désordre dans les provinces, qui avaient fait du tord aux temples, qui avaient abandonné les chemins de Pharaon et de son père, les dieux permirent que Pharaon d’emparât d’eux à Memphis lors de la fête de l’accession à la fonction suprême obtenue de la main de son père ; il les tua par le bâton ;

Pharaon renonça aux arriérés dus à lui par les temples jusqu’à l’an 9 : beaucoup d’argent et de grain, également le prix des lins royaux qui sont en possession des temples et qui sont destinés à la maison de Pharaon ainsi que le lin restant propriété de ceux qui le tissent jusqu’à aujourd’hui ;

Il arrêta encore une décision à propos de la mesure de blé, l’artabe, par surface aroure qu’il percevait sur le domaine du temple et, aussi, à propos de la quantité de vin surface aroure de vignobles appartenant aux domaines des temples : il y renonça ;

Il accomplit de nombreux bienfaits pour Apis, Mnéavis et les autres animaux d’Egypte en plus de ce qui avait été fait par ses prédécesseurs pour eux, son cœur étant à leurs ordres à tout instant ; il donna tout ce dont on avait besoin pour leur enterrement, grandement et abondamment, et il rassembla ce qu’on produisait pour leurs temples quand on organise les fêtes et qu’on fait des holocaustes devant eux, ainsi que les autres choses qu’on fabrique ;

Les cérémonies qui se déroulent dans les temples et les autres qui ont lieu en Egypte, il les a établies dans leur forme conformément à la loi. Il donna or, argent et grains en grande quantité, ainsi que toutes sortes de biens au sanctuaire du taureau Apis ; l fit achever le nouvel ouvrage de fort belle façon. Il fit achever les temples, sanctuaires et autels nouveaux pour les dieux. Il s’enquit des cérémonies se déroulant dans les temples pour les faire renouveler en son temps de pharaon de la manière qui convient.

Les dieux lui donnèrent en échange de cela force, victoire, vaillance, prospérité, santé et tous autres bienfaits, tandis que sa fonction de pharaon ainsi que la bonne fortune étaient établies pour lui et ses enfants pour l’éternité. Cela pénétra le cœur des prêtres des temples de toute l’Egypte.

Les honneurs qui sont dus au pharaon Ptolémée, vivant éternellement, le Dieu-apparaissant, dont la bonté est éclatante, sont maintenant plus grands dans les temples, ainsi que ceux dus aux Dieux –qui-aiment-leur-père l’ayant engendré, ceux dus aux Dieux-efficients ayant engendré ceux qui ‘l’ont engendré, ceux dus aux Dieux-frères ayant engendré ceux qui ont engendrés ceux-ci et ceux dus aux Dieux-qui-sauvent, les pères de ses pères.

On fit ériger une statue du pharaon Ptolémée, vivant éternellement, le Dieu-apparaissant, dont la bonté est éclatante, et on l’appela Ptolémée protecteur de l’Egypte, ce qui signifie Ptolémée défendant l’Egypte ; elle fait face à une statue du dieu local en train de lui donner le cimeterre de victoire dans chaque temple, à un endroit visible de tous, selon le style égyptien. Les prêtres serviront les statues de chaque temple trois fois par jour, ils déposeront le nécessaire devant elles et ils feront également pour elles tout ce qu’ile st de règle de faire pour les dieux lors des jours de fête et de procession ; on exposera l’image du dieu et du pharaon Ptolémée, le Dieu-apparaissant, dont la bonté est éclatante, fils de Ptolémée et la pharaonne Arsinoé, et les Dieux-aui-aiment-leur-père.

Quant au naos d’or,d ans chaque temple, on le placera dans le sanctuaire avec les autres naos d’or. Quand les grandes fêtes durant lesquelles on expose les dieux auront lieu, on exposera le naos du Dieu-apparaissant avec-eux, pour que l’on connaisse ainsi ce naos, depuis ce jour et pour tout le reste du temps à venir. Qu’on place dix couronnes d’or de Pharaon avec chacune un uraeus, conformément à ce qu’il est accoutumé de faire pour les couronnes d’or, au front du naos, à la place habituelle des uraeus au front des autres naos. Que la double couronne doit placée au milieu des couronnes, car c’est avec elle que Pharaon est apparu dans le temple de Memphis tandis qu’on faisait pour lui ce qu’ile st de règle de faire lors de l’accession à la fonction suprême. Qu’on dépose dans l’espace supérieur de la partie carrée qui est à l’extérieur des couronnes, au milieu de la couronne d’or décrite ci-dessus, une laiche et un papyrus. Qu’on place les uraeus sur une corbeille surmontant une laîche, sur le coin droit au front du naos d’or, et qu’on place un uraeus surmontant une corbeille, elle-même posée sur un papyrus, à gauche, ce qui signifie Pharaon illuminant la Haute et la Basse Egypte.

Attendu que le dernier jour du quatrième mois de la saison d’été est celui durant lequel a eu lieu la naissance de Pharaon, il avait établi précédemment fête et procession dans les temples ; de la même manière, le dix-septième jour du deuxième mois de la saison de l’inondation est celui durant lequel on a fait pour lui les cérémonies d’accession à la fonction suprême, c'est-à-dire le commencement des bienfaits pour chaque homme. Les dates de naissances et d’accession à la fonction suprême de Pharaon, le jour 17et le dernier jour du mois furent déclarées fêtes chaque mois dans tous les temples d’Egypte. Il ordonna qu’on fît holocauste, offrande et toutes autres actions qu’il est de règle de faire lors des autres fêtes pour ces deux nouvelles fêtes ; ces offrandes seront ensuite partagées entre les hommes qui servent le temple. On fera encore fête et procession dans les temples et dans toute l’Egypte pour le pharaon Ptolémée, vivant éternellement, le Dieu-apparaissant, dont la bonté est éclatante, chaque année, le premier mois de la saison de l’inondation, le premier jour, durant cinq jours ; les prêtres porteront une couronne, feront l’holocauste, l’offrande et toutes les autres actions qu’il convient de faire. Ces prêtres, qui sont dans chaque temple d’Egypte, on les appellera les prêtres du Dieu-apparaissant dont la bonté est éclatante, en plus de leurs autres titres de prêtre ; on écrira leur nom sur chaque document ; on mentionnera la fonction de prêtre du Dieu-apparaissant dont la conté est éclatante sur les sceaux et on la gravera sur leurs revers.Il sera possible à tous ceux qui désireraient faire fabriquer la réplique du naos d’or du Dieu-apparaissant décrit ci-dessus, de la faire fabriquer pour chez eux et de faire les fêtes et processions décrites ci-dessus chaque année ; elle permettra ainsi à ceux qui sont en Egypte de rendre hommage au Dieu-apparaissant dont la bonté est éclatante, conformément à ce qu’il est de règle de faire.Qu’on inscrive ce décret sur une stèle de pierre dur en écriture sacrée, en écriture documentaire et en écriture grecque et qu’on la fasse dresser dans les temples de premier ordre, les temples de deuxième ordre et les temples de troisième ordre, à proximité de la statue de Pharaon vivant éternellemen Heureusement que la dernière phrase indique que ce décret devra être inscrit sur une stèle de pierre dure dans l'écriture des mots des dieux (hiéroglyphes), l'écriture populaire (démotique) et la langue grecque, sans quoi les hiéroglyphes demeurerait vraisemblablement un mystère aujourd'hui.La pierre de Rosette est un fragment de stèle en granite noir, mesurant 112 cm de hauteur pour 76 de large, et 28 d'épaisseur. La pierre de Rosette fut découverte le 19 juillet 1799 par Pierre-François-Xavier Bouchard, un lieutenant de Bonaparte, durant la campagne de Napoléon en Égypte lors de la réfection du Fort Jullien, une ancienne fortification de la ville de Rachïd (encore nommée Rosette ou Rosetta). La pierre de Rosette permettra la compréhension et le déchiffrage des hiéroglyphes grâce au travail de Jean-François Champollion, ce qui nous permettra une meilleure compréhension de la civilisation Égyptienne de l'Antiquité.

Le contexte historique de la Pierre de Rosette

Lors de la capitulation de 1801, mettant fin à la Campagne d'Égypte, les Anglais victorieux exigèrent la livraison des monuments antiques, dont la pierre de Rosette. Heureusement, en 1800, une reproduction du texte avait été envoyée en France pour y être étudiée. Elle est aujourd'hui exposée au British Museum à Londres, où elle est conservée depuis 1802.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×